"L’éveil de Souvigny"

Estel Errera

 
l'eveil_de_souvigny_web_04.jpg

La verrerie de Souvigny est une ancienne verrerie de l’agglomération de Moulins. Implantée en 1755 et inaugurée par une première production en 1767, la verrerie produit des bouteilles pour une clientèle essentiellement locale comme Les Eaux de Vichy. Cependant, la verrerie possède un avenir incertain due aux différentes directions et fermetures. Ce sont les Frères Rouillons, reprenant cette société en 1875, qui basculent son destin. L’usine se modernise et la production se dirige vers des services d’Art de la table. Jusqu’aux années 70, l’entreprise est florissante, une production pour les services médicaux de l’armée lui est affermée, ainsi que des commandes pour de grandes compagnies comme Air France. D’ailleurs, l’entreprise ouvre en 1963, en partenariat avec le lycée technique de Jean Monnet, une École Nationale du Verre. Mais l’environnement politique et économique de la verrerie se dégrade, la société n’a plus sa place à Souvigny, les dettes se superposent. La verrerie ferme ses portes en 1980. Ce patrimoine, d’une importance sociale, se perd rapidement, restant dans les mémoires des anciens et de l’école, qui récupère une partie des moules.

Je me place ici en tant que designer, pour éveiller son histoire à travers un regard contemporain. Ce projet vise à faire intervenir un designer et/ou verrier chaque année afin de revisiter un moule et de réaliser une collection capsule dite d’«Exception».

 

Sur une durée de 3 semaines, le professionnel travaille en collaboration avec la classe de première année de Brevet des Métiers d’Art (BMA soufflage) pour réaliser ces pièces détournées en série limitée, mais aussi pour réaliser la collection «L’Authentique» et «Saint-Mayeul», un soufflage à l’identique du moule d’une part et apposé du cachet «Saint-Mayeul» d’autre part. Ces collections, destinées à la vente en galeries, musées, offices de tourisme, s’inscrivent dans un schéma touristique locale.

Une exposition itinérante est mise en place invitant les personnes à redécouvrir le verre à l’effigie de Souvigny, des pièces d’hier et d’aujourd’hui, mêlant regard d’histoire et regard contemporain. Par la suite, le designer et/ou verrier pourrait s’inviter directement à Souvigny et échanger avec les élèves comme auparavant.

_

The Glasswork of Souvigny is an old glasswork of Moulin's metropolitan area. Established in 1755 and inaugurated by a first production in 1767, the glasswork makes bottles for a local clientele like "Les Eaux de Vichy". However, the glasswork has an unclear futur because of several switching of management. The Rouillons brothers who take over the society in 1875 tip the destiny of The Glasswork of Souvigny. The factory is being modernised and is heading towards tableware. Through 1970's the company is flourishing and manufactured medical glassware for the army or orders for large company like Air France.

The glasswork launch The National School of Glass in 1963 in partnership with the Jean Monnet Hign School. But the political and economic environment deteriorated and the company closed in 1980. This important heritage, stayed in old workers memories, get lost and the school get back a portion of the moulds.

As a designer, I want to awaken its story through a contemporary look. This project is aiming to involve a designer or a glassmaker each year to revisit a mould and to realise a capsule collection of "Exception". The professional colaborates with the students of Brevet des Métiers d'Art during three weeks to realise diverted pieces in limited edition, but also the collection "L'Authentique" and "Saint-Mayeul". The "Authentique" collection is an identical blow moulding of the old pieces and the "Saint-Mayeul" has a stamp in addition. These collections are intented to be sold in galleries, museums and tourist offices and are part of a local tourism tour. A travelling exhibition is established to invite people to rediscover the glass at the effigy of Souvigny, past and present pieces, bringing history look and contemporary look. Thereafter, the designer or the glassworker could come directly to Souvigny to work in the commune of origin.