SOUPLESSE

1 DSAA Design produit

1 DMA Arts du verre et du cristal

1 BTS Design de mode, textile et environnement (ESAA La Martinière -

Diderot • Lyon)

 

Verre et textile entrelacés


En partenariat avec le FITE, Festival international des textiles extra ordinaires à Clermont-Ferrand

Souplesse est un projet commun rassemblant trois promotions d’étudiants de deux écoles supérieures de design et métiers d’art de la région Auvergne-Rhône-Alpes, autour des matériaux verre et textile. Cette collaboration a été soutenue par le Festival international des textiles extra ordinaires de Clermont-Ferrand, nous offrant la possibilité d’exposer le fruit de ce travail pédagogique du 15 au 29 septembre 2018 à Clermont-Ferrand.

ESDMAA-DSAADp-SOUPLESSE-Workshop-04.jpg

Le toucher d’une soie, le tomber d’un jersey, l’envol léger d’une mousseline ou les plis lourds du feutre, quelles que soient leurs caractéristiques, les textiles accompagnent nos gestes, nous effleurent ou nous protègent toujours avec souplesse et plasticité. Le verre, quant à lui, se plie plus difficilement à nos désirs, mais de cette résistance le verrier sait tirer les formes les plus organiques et les plus fluides.

C’est en questionnant les limites de ces matériaux, en cherchant à les associer et en leur donnant le loisir de s’exprimer que les étudiants de l’ESAA La Martinière-Diderot de Lyon et de l’ESDMAA d’Yzeure ont travaillé en équipe. Assouplir le verre, le filer, le coudre ou le tisser, ces déviations technologiques parmi d’autres ont permis de faire émerger des hypothèses de recherche, puis d’esquisser huit projets mettant en scène ces paradoxes.

Les pièces présentées dans cette exposition sont issues d’une collaboration inédite entre ces deux écoles, aux savoir-faire spécifiques dans les domaines du verre et du textile. La démarche pédagogique accompagnant ce projet s’est nourri de multiples échanges au fil des semaines de travail, offrant aux étudiants la possibilité de découvrir des modes de conception nouveaux. Ainsi, la déviation du processus de création habituel lié à l’une et à l’autre spécialité a permis l’émergence du projet.

 

CHIMÈRES
Antoine Bouby, Claire Fouilland, Denis Gressent, Jeanne Guillet, Madeline Leroutier et Léa Nadaud

Voici une collection de six pièces inspirées par la mythologie grecque et les Métamorphoses d’Ovide. Ces totems, qui combinent pièces en verre soufflé et éléments textiles rembourrés, matelassés et brodés génèrent un univers fantastique, étrange, organique évoquant des créatures hybrides

ESDMAA-DSAADp-SOUPLESSE-Chimeres-04.jpg
 

COUSU VERRE
Noëlie Allier, Oriane Demay, Carla Dos Santos et Alexis Jacquot

Ce projet s’inspire de la méthode de rapiéçage japonaise boro. Les arts du textile prêtent leurs procédés de couture aux arts du verre. De cette façon, les matériaux s’assemblent pour repriser les pièces usées ici exposées. En utilisant les techniques de gravure, de taille, de sablage et de recuisson, des motifs sont appliqués sur le verre, faisant écho à ceux du textile.

ESDMAA-DSAADp-SOUPLESSE-Cousu_verre-07.jpg
ESDMAA-DSAADp-SOUPLESSE-Cousu_verre-08.jpg
ESDMAA-DSAADp-SOUPLESSE-Cousu_verre-09.jpg
 

ÉCLOSION
Juliette Boussicault, Korentin Drulhe , Enzo Garsiglia, Mélissa Michel, Marie Midoux, Anaïs Noailly et Timothée Véron

Dans cette installation, le textile et le verre entrent en dialogue autour du vocabulaire de la courbe. Il s’agit d’une composition modulaire semblable aux pétales d’une fleur et où chaque module diffère de par sa taille, sa couleur et son matériau. Les jeux de lumière permettent une projection de la couleur du verre sur le textile. On observe une véritable vibration et un échange formel entre les deux matériaux.

ESDMAA-DSAADp-SOUPLESSE-Eclosion-02.jpg
ESDMAA-DSAADp-SOUPLESSE-Eclosion-07.jpg
 

ENTRELACS
Camille Bara, Benjamin Cabron, Max Cassagnes, Amandine Gerbe et Arnault Janvier

Il s’agit de composer un réseau de pièces de verre et textile inspiré de dessins anatomiques. Les fibres sont mêlées de façon intuitive et organique dans un grouillement complexe. Afin d’évoquer la souplesse, le verre subit deux transformations par thermoformage, la première engendrant des motifs de plissures, la seconde déformant le verre pour obtenir de légères ondulations.

ESDMAA-DSAADp-SOUPLESSE-Entrelacs-05.jpg
ESDMAA-DSAADp-SOUPLESSE-Entrelacs-06.jpg
 

FILER LE VERRE
Grégoire Bouineau, Margo Chifflet, Clara Fernandez et Nadjima Ibrahim

Ces échantillons sont composés de baguettes de verre soufflées à chaud et de textile. L’association des matériaux offre d’intéressantes qualités sur les plans visuel, plastique et technique. Les fils de chaîne et de trame apportent la souplesse et le verre propose des éclats de lumière et des jeux de transparence. L’alliance des techniques permet la valorisation du travail du tisserand et du souffleur de verre.

 

MÉCANIQUE
Natacha André, Marouane Bakhti, Aurélie Donniou et Élise Sabatier

Cette installation est une évocation du métier à tisser. Les fils tendus structurent un espace entre verre et architecture, créant un parcours rythmé autour duquel le spectateur peut déambuler. Ces rythmes sont impulsés par le verre, sous forme de lentilles enserrant les fils colorés et sous forme d’obstacles contraignant les fils à moduler leur direction.

ESDMAA-DSAADp-SOUPLESSE-Mecanique-06.jpg
ESDMAA-DSAADp-SOUPLESSE-Mecanique-07.jpg
 

OSMOSE
Laura Chevallier, Gauthier Dietschi, Manon Fernandez et Olivia Pearl

Les propriétés du verre et du textile sont au premier abord très différentes l’une de l’autre. Pourtant, lorsque l’on monte en température ces deux matériaux, les caractéristiques sont inversées : le textile perd sa souplesse initiale pour devenir rigide et cassant tandis que le verre entre en fusion et devient fluide et mouvant. Voici le témoignage d’un instant qui a permis à ces deux matériaux de cohabiter.

 

TRAMES OMBRÉES
Mathilde Favre, Aimée Gosset, Killian Lichosik, Pauline Pietri et Clémence Vatinel

Le verre et le textile entrent en résonance dans cette composition au sein de laquelle l’ombre et la lumière tiennent les rôles principaux. Par un travail de gravure et de déformation à chaud, le verre se pare de méticuleux motifs. Exposés à la lumière, ces graphismes se réfractent et se confondent sur les parois environnantes, évoquant par leurs contours le thème de la souplesse.

ESDMAA-DSAADp-SOUPLESSE-Trames_ombrees-04.jpg